Sculpture 3D instantanées – Mataerial Introduction

La recherche sur le secteur de la sculpture avec l’imprimante 3D est en plein boom, créer en live, à la maison, dessiner en 3D (comme avec le projet petflakes ou encore le 3doodler). C’est un marché fleurissant, un marché en pleine évolution et c’est encore une nouvelle fois avec cette vidéo qu’on se rend compte que c’est bien d’actualité.

MATAERIAL est le résultat de la recherche collaborative entre Petr Novikov, Saša Joki? de l’Institut d’Architecture avancée de Catalogne (ACSI) et Joris Laarman Studio. Au cours de la recherche, ils ont développé une nouvelle méthode de fabrication numérique et un prototype fonctionnel qui peut ouvrir la porte à un certain nombre d’applications pratiques. La méthode que nous appelons « Anti·gravity Object Modeling » a un statut en attente de brevet.

Alors quoi de nouveau par rapport aux derniers articles ?

Evolution de la sculpture 3D

Cette méthode utilise un robot pour pouvoir créer la sculpture. Un du même genre de ceux qu’on trouve dans les usines de conception de voiture. Ce robot, muni d’un réservoir de matière, d’une tige chauffante et un peu d’électronique est capable de chauffer la matière pour la rendre « souple » et malléable un court instant. Au contact de l’air, il se solidifie instantanément pour prendre sa forme définitive de tige.

Une fois programmée, la création finale est réalisée uniquement avec le robot qui s’occupe de la modéliser dans l’espace. Une forme de fabrication additive puis ce que le robot gère la quantité de matière à ajouter pour créer la forme. Une nouvelle méthode d’impression qui peut permettre aussi de nouveaux marchés. Je pense par exemple aux portails sur mesure (type fer forgé) ou encore des décorations… Autant de possibilités qui, une fois un peu plus démocratisée, permettront d’ouvrir de nouvelles perspectives à l’avenir.

Mataerial Introduction

Mataerial Introduction