[Dossier] Le web devient-il un vaste template sans créativité ?

En tant que gérant de l’agence web Olyos et en tant que blogueur, je voulais aborder avec vous un sujet qui commence un peu à « me courir sur le système » : Le web devient-il un énorme template géant ?

Internet est aujourd’hui utilisé à des fins personnelles, commerciales, institutionnelles. Certains créent le contenu, d’autres le consomment. Pourquoi est-il créé ? Simplement par ce qu’il faut être présent et pour être présent il faut avoir un site web. Je n’invente rien en vous disant que depuis quelques années, le web est devenu un moteur dans la création d’emplois et que les « spécificités » techniques ont permis de créer des dizaines de jobs différents : intégrateur, développeur front-end, Seo, ux designer, j’en passe et des meilleurs.

Le temps du html 1.0 est révolue depuis bien longtemps, la technologie évolue, les cerveaux en ébullitions nous pondent de nouvelles choses chaque jour : logiciels spécifiques en ligne, frameworks, cms… Nous avons vu des techno se créer et mourir (le flash par ex pour ne citer que lui), certaines technologies ont gagné du terrain par rapport à d’autres pour devenir des standards du web.

reflexion-web-demain-olybop

Comment sont nés les templates/thèmes et pourquoi les utiliser ?

Il est incontestable que le plus gros « standard » du web est le CMS (Content Management System), le plus connu ce jour est bien évidemment WordPress (qui fait tourner ce blog d’ailleurs) pour la partie blog/corporate et prestashop/magento pour le e-commerce. Le CMS est au final un moteur technique qui permet d’utiliser des centaines de fonctionnalités sans avoir à les développer (le sytème de blogging, de menu, d’affichage de contenu, le panier…). Il permet, pour sa personnalisation graphique et technique d’y inclure un thème, un dossier précis qui permettra la personnalisation de l’affichage. Par exemple Olyos.fr et Olybop.info sont créés avec wordpress mais le thème est différent donc le rendu aussi.

Les utiliser accorde donc un gain de temps dans la création du site internet. Vous voyez fleurir sur internet des centaines et des centaines de sites web listant des « best of themes », des sites spécialisés dans la vente de thèmes pour un marché très juteux.

Comment et pourquoi les templates rendent le web stérile ?

La facilité ! la simplicité ! la fainéantise ! bref, un template (acheté) est un moule comme un autre, une mise en page comme ailleurs, un manque de connaissance, une envie de rentrer dans « les clous » comme tout le monde, un manque de connaissances techniques, un manque de budget. Les causes sont multiples, diverses et variées et dans le fond, les sites sont tous identiques ou presque.

  • Un logo, un menu, un slider, 3 blocs de présentation, un footer pour un site corporate.
  • Un logo, un menu (accueil, présentation, portfolio, contact) 3 images et 1 formulaire tout moche pour un site perso.

En gros, énormément de sites se ressemblent dans la structure, dans les contenus ( presque identiques d’un site à l’autre). Je dis cela et je suis pourtant le premier à le faire. A qui la faute ? Surement un peu de tout le monde. Des clients qui sont « habitués » à voir des sites identiques et pensent que c’est la bonne chose à faire pour être compris. Cela le rassure de voir que son site ressemble aux autres. Des prestataires qui proposent des tarifs bas et collent le besoin du client dans les cases que les templates veux bien leur fournir. Un web qui offre, au final, que très peu de solutions pour une personnalisation réelle. Je ne parle pas de la personnalisation des couleurs, des images et de la taille de typographie mais bien d’une personnalisation construite, réfléchie dans une stratégie digitale voire globale.

Un exemple très concret :

Nous avons été mandatés pour réaliser un devis de création d’un site vitrine pour la marque (pourtant extrêmement connue en France) qui s’appelle S*****. Ils nous ont demandé de deviser un site pour une extension d’activité géolocalisée de location de voiture de luxe. Nous avons pris le temps de créer un tunnel d’achat/réservation, d’extraire les potentiels fonctionnements de navigation et les informations attendues par l’internaute. De créer un wording cohérent pour une structure de la hiérarchie des informations. De réfléchir à des fonctionnalités pour augmenter le ROI. Et bien d’autres choses à faire en amont pour pouvoir faire un chiffrage cohérent et crédible pour un site axé « luxe ».

Au final, notre proposition a été refusée (bon ok, je me dis qu’un concurrent va sortir « mieux à moins chère », je comprends). Et bien non, le site est sorti quelques mois plus tard. Un graphisme sans âme, tout droit sorti d’un template gratuit wordpress, aucun travail pour le référencement géolocalisé, aucun tunnel de conversion, aucune structure des méta-données… Le site ne répond à aucune exigence technique du moment, le temps de chargement est catastrophique, j’en passe et des meilleurs…

Conclusion, il a clairement choisi le tarif le plus bas au détriment de la qualité, de quelque chose de construit/réfléchi. Les conséquences de cela c’est que sont site ne fera rien, ne convertira pas (on ne le trouve même pas en tapant les 3 mots clés du nom de marque).

D’un côté, je peux comprendre une question de budget quand c’est le cas, la non, il y a de l’argent, c’est clairement un manque de connaissance (ou un bon commercial ?) qui a fait signer ailleurs. Faire le travail est à la portée de beaucoup de « bricoleurs » mais faire bien le travail (engendrant un coût, forcément) est déjà bien plus rare.

Les causes ?

Le web, par sa puissance, est habitué à créer des clones. La partie graphique, qui, fondamentalement, est le coeur de l’âme d’une marque est clairement dévalorisé par ses « templates ». Je ne dis pas qu’ils ne peuvent pas être de qualité, je dis qu’ils ne peuvent pas être compatibles avec l’image de toutes les marques.

Le travail du webdesigner est de s’imprégner de l’univers d’une marque, de son historique, de sa façon de fonctionner, de l’image qu’il veut véhiculer. Le template est « vide » par défaut pour qu’un grand nombre puisse s’y projeter. Son travail est de créer quelque chose d’original, d’unique. C’est quand même dingue qu’on arrive à sortir des articles comme « inspiration : 5 sites originaux » alors qu’ils devraient tous l’être.

La partie technique est mâchée par des fonctionnalité classiques natives. Dès qu’il faut sortir un peu des clous pour une personnalisation, on tape dans des plugins identiques aussi à tous les autres sites. Le travail du commercial est de vendre au client quelque chose de déjà créé parce qu’il ne sait pas faire ce que le client à réellement besoin.

Réflexion

En roulant en voiture, je me disais que techniquement les possibilités sont presque infinies pour un site et j’essayais de me réfléchir sur une nouvelle façon de voir le web pour les autres, pour les internautes. Sortir des rangs, imaginer des choses différentes. Pour le moment, très peu de clients sont « chaud » pour faire cela (n’ont pas forcément le budget d’ailleurs). Mais quand je vois des sites de très grandes marques de luxe qui se ressemble tous et dont le travail est fait qu’a moitié, je me dis clairement que ce n’est pas forcément une histoire de budget pour certains.

Je vois énormément de choses sur la toile en faisant de la veille quotidiennement. Les idées fusent chaque jour pour faire des choses nouvelles par rapport au besoin mais il est rarement possible de l’appliquer…

Sortir des clous demande aussi aux internautes de réfléchir un peu, de s’adapter. Est-ce que le web est prêt ? je ne sais pas , je ne pense pas.

On le sait, les templates, les frameworks, les bonnes pratiques des « gros acteurs » (microsoft avec son metro style, google avec son material design…) influencent aussi violemment le fonctionnement du web.

En fait j’en ai « marre » de voir partout la même chose, les mêmes sites, les mêmes illustrations d’images sorties des banques d’images « american way of life » sans âmes ni humain…

On va de l’avant.

Bien évidemment, je ne suis pas le premier à me poser ces questions et heureusement qu’il y a des « artistes » qui nous pondent des sites magnifiques, avec des choses bien faites et belles. Pourvu que cela se démocratise et qu’on voie de plus en plus de choses uniques.

Si vous êtes chaud pour tenter une expérience de site différente, contactez-nous hein, on va essayer de penser un peu différemment.

Et vous qu’en pensez-vous de tout ça ? Je me trompe ? Je suis fou ? 😉